Ne laissez pas entrer au Canada du lait contenant l’hormone de croissance bovine SBTR

Signez la pétition et engagez-vous à acheter du lait canadien

[ Renseignez-vous ]

Monsieur le premier ministre Trudeau,

Il y a vingt ans, le Canada a pris la décision sage et responsable d'écarter de nos produits laitiers la somatotropine bovine recombinante (SBTR), une hormone de croissance bovine, afin de protéger la santé des vaches et celle des consommateurs dans tout le pays.

À présent, en vertu des accords commerciaux ACEUM et PTPGP, des quantités sans précédent de produits laitiers importés contenant de la SBTR pourraient se retrouver dans les épiceries au Canada.

Je vous exhorte de maintenir la norme de qualité plus élevée du Canada et d'empêcher que cette hormone bovine nocive entre au Canada.

Je vous prie de recevoir mes salutations distinguées.

Achetez des produits canadiens!

Recherchez ces symboles pour vous assurer d'acheter du lait 100 % canadien, produit par des vaches qui n'ont pas reçu de SBTR.

Information

L'hormone de croissance bovine génétiquement modifiée, SBTR, a été créée par le géant agrochimique Monsanto afin d'augmenter artificiellement la production de lait chez les vaches.

Les vaches qui reçoivent de la SBTR, une hormone qui les pousse à produire de façon non naturelle de grandes quantités de lait, souffrent de stress élevé et présentent une plus grande incidence d'infections des mamelles, de troubles de reproduction, d'enflures aux pattes et de morts prématurées.

Les chercheurs de Santé Canada s'inquiètent par ailleurs du fait que la SBTR puisse être transmise aux humains et qu'il n'y ait pas de recherches sur ses effets à long terme sur la santé, comme la stérilité, l'infertilité, les malformations à la naissance, le cancer et les conséquences immunologiques.

Il y a vingt ans, des sympathisants du Conseil des Canadiens de tout le pays ont mené une vaste compagne populaire et ont réussi à convaincre le gouvernement du Canada d'éviter que cette hormone nocive soit injectée à nos vaches et se retrouve dans nos produits laitiers. À ce jour, la SBTR n'est pas homologuée pour être utilisée au Canada.

Aux États-Unis cependant, les producteurs laitiers peuvent injecter de la SBTR à leurs vaches. Et maintenant, en vertu de l'ALENA 2.0, c'est-à-dire l'Accord États-Unis, Mexique, Canada (AEUMC), le Canada a ouvert comme jamais ses frontières au lait des États-Unis; un lait qui contient de la SBTR et qui pourra être vendu dans nos épiceries à côté du lait sans SBTR de nos producteurs laitiers canadiens que des générations ont appris à connaître et auxquels nous faisons confiance.

Au même moment, le Canada est sur le point de ratifier l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Cet accord commercial d'envergure regroupant onze pays nous obligerait à ouvrir encore plus grandes nos portes à des produits laitiers importés d'autres pays qui, à l'instar des É.-U., autorisent l'utilisation de la SBTR.

La non-homologation de la SBTR au Canada n'est qu'une de nos nombreuses normes de sécurité élevées qui sont menacées par ces nouveaux accords commerciaux et le gouvernement du Canada doit adopter une position ferme pour la faire respecter.

[ Signez la pétition ]


Le Conseil des Canadiens est le plus important groupe d'action sociale et citoyenne au Canada. Depuis trente-quatre ans, nous agissons de façon entièrement indépendante grâce aux généreux dons de personnes comme vous. Nous n'acceptons pas de dons provenant d'entreprises et de gouvernements, et nous ne l'avons jamais fait.

Le Council of Canadians, 300-251 rue Bank, Ottawa, ON K2P 1X3, Tél.: 613-233-2773, 1-800-387-7177, inquiries@canadians.org, https://canadians.org